Des marges aux normes. Regards croisés sur les transformations des liens familiaux en Afrique

Acronyme MARGES
Le LPED coordonne le projet ? Oui
PagePrincipale_waxmaricapable1_20220519041147_20220519021204.jpg
Présentation du projet Le projet ANR MARGES étudie de manière interdisciplinaire (anthropologique et démographique) les processus de changement des normes familiales dans trois villes d’Afrique au sud du Sahara : Ouagadougou au Burkina Faso, Lomé au Togo et Antananarivo à Madagascar. Il s’attache précisément à saisir le changement processuel des normes liés aux manières de « faire famille » par le prisme de situations marginales.

Les dynamiques familiales sont analysées sous l’angle des mutations relationnelles qui s’y tissent. Celles-ci ne sont pas considérées comme le simple produit des transformations des sociétés globalisées, mais comme des processus relationnels qui contribuent à reconfigurer et redessiner le monde global. Le mariage, la parentalité, la conjugalité, les formes d’organisation résidentielle et économique des ménages sont autant de composantes des dynamiques familiales qui sont porteuses de processus d’innovations sociales dont l’analyse revêt une importance majeure pour les sciences humaines contemporaines.

Coordination : Fatoumata Ouattara, anthropologue au LPED.
Partenaires : Institut Supérieur des Sciences de la Population (ISSP) de l’Université Ki Zerbo de Ouagadougou ; Institut des Sciences des Sociétés (INSS) à Ouagadougou ; Université Catholique de Madagascar à Antananarivo ; Unité de Recherche Démographique à l’Université de Lomé ; ONG Women in Law and Development (WILDAF) à Lomé.
Axes de recherche associés à ce projet
Financement
  • ANR
État du projet En cours
A archiver Non